Se nourrir, un acte de résistance positive

CamilleBlog, Développement personnel, Écologie

A l’heure où la culture de masse et la société de consommation vantent toujours plus les mérites de l’uniformisation sans réfléchir volontairement aux dégâts à l’échelle éthique et environnementale, je fais partie des convaincus, des engagés qui prônent un retour à une vie consciente. Plus simple, éthique, durable et écologique.

Il n’est plus possible de se voiler la face. Les activités humaines (nos choix de vie) ont un impact global significatif sur l’écosystème terrestre. Sommes nous tellement aliénés par notre vie moderne que nous ne réalisons pas ce que cela signifie?

Et pourtant notre pouvoir en tant qu’acteur de la consommation est puissant.  Alors mettons le à profit pour nourrir la vie. Inversons les rôles et pensons à l’échelle mondiale afin d’agir à une échelle humaine.

Prônons plus de conscience dans nos actes de consommation. Visons une approche plus raisonnable dans nos achats. Ajoutons de la lumière à notre quotidien en privilégiant le simple, l’utile et l’écologique. Investissons rééllement nos responsabilités.

La nourriture est le carburant que notre organisme va transformer afin de produire de l’énergie. Se nourrir est donc un acte vital. Mais c’est aussi un acte de résistance positive.

Se nourrir en conscience permet d’être acteur de sa consommation et donc responsable de la planète. Privilégier une alimentation simple, peu transformée, végétale, constituée de produits bruts tels que les céréales complètes, les légumineuses, les fruits et les légumes de saison, les huiles végétales vierges et de premières pressions à froid. Favoriser les circuits courts et adapter son alimentation en fonction des saisons au prix juste et sans dommage permet de s’interroger sur l’origine des produits que nous consommons et y réinscrit leu sens. Du bon sens que nous semblons avoir perdu à l’heure de la mondialisation.

Reconsidérer ses véritables besoins, manger une nourriture saine et bonne pour soi et la biodiversité tout en prenant le temps de redécouvrir une nouvelle façon de manger et d’apprécier les aliments à leur juste valeur. Celle de la magie de la Terre.

S’engager pleinement dans une approche globale afin de mener cette action au quotidien consiste à àrêter attention à ses achats, réduire ses déchets, limiter le gaspillage et vivre une vie plus “slow”.

Prôner la sobriété heureuse nous ramènent assez naturellement vers une consommation plus raisonnée, plus à l’écoute de ce qui nous entoure. De la vie. Reconnaître la valeur sacrée de la Terre et ne plus nourrir la croyance que tout dans ce bas monde doit servir la seule volonté de satisfaction du petit désir personnel et plaisir individualiste.

Agissons!