Le temps de la récolte, faire le bilan

CamilleDéveloppement personnel

La fin d’année est souvent propice à faire un bilan afin de savoir où nous en sommes face à nous même et à ce qui est important pour nous, nos projets. Qu’ils soient professionnels ou personnels. Pour nombre de personnes cela peut être un moment plus ou moins agréable même voir un peu difficile au vu de ce que nous souhaitions et ce qui a été accompli.

Il est alors facile de se juger, de se critiquer, de culpabiliser au risque de ne plus avoir l’élan suffisant pour mener à bien les projets importants pour soi.

Il est toujours interessant de se remettre en question et je vous invite en même temps à le pratiquer de manière à ce que cela soit profitable et constructif afin de garder l’envie et l’énergie créatrice pour la suite. 

Voici 3 points importants à prendre en compte afin de ne pas se saboter

1 – Ce qui fait vibrer

Prendre un temps afin de se rappeler ce qui a du sens pour soi est un moyen de se reconnecter à son besoin de contribution. Cela touche à notre envie de donner du sens à nos actions pour les gens qui nous entoure mais aussi en offrant notre talent au monde.  S’accorder ce moment pour poser les choses vous permettra de reconnecter ce qui vous motive, vous anime et de l’exprimer plus librement.

2 – Reconnaître le chemin parcouru

Faire un point bienveillant sur tout ce qui a été mis en place cette année tout en considérant également ce que vous avez appris, les prises de conscience, les défis relevés, les peurs dépassées, le courage d’aller de l’avant et d’oser exprimer qui vous êtes. 

C’est un excellent moyen de faire le tri et de boucler ce qui n’a pu lieu d’être afin d’optimiser votre énergie.

Si cela n’est pas évident pour vous je vous conseille de le faire pour vous comme vous le ferez pour votre meilleur(e) ami(e)

3 – Ecouter son coeur

S’accorder un temps pour se connecter à la partie de vous qui sait, votre boussole interne et prêtez attention à ce vers quoi vous vous sentez appelé. Prenez le temps de vous poser la question et de laisser venir les émotions, les souvenirs, les sensations.

Il y a tellement de moyen de mettre en pratique ce qui nous fait vibrer qu’il est tout à fait possible de le réajuster. Ce sont ces moments là qui font toute la différence. C’est le parcours du chemin en lui-même qui crée les transformations profondes en soi et pas seulement l’atteinte de l’objectif. Prenez le temps de le savourer et autorisez vous à ajuster la route afin de continuer à avoir du plaisir et de la satisfaction lors de votre voyage.

4 – Réorienter ce qui doit l’être

Prenez maintenant le temps de déterminer ce qui est interessant de garder, de modifier ou d’abandonner. Prenez des décisions en conscience sur la suite du chemin à parcourir. Celles ci doivent être prises en ayant pris en considération votre boussole interne tout en prenant en compte votre temps et votre énergie. Prenez soin de cela en adaptant votre rythme de vie. C’est un chemin qui demande de l’endurance et je vous invite à mettre en place une hygiène de vie globale afin de maintenir votre énergie sur la durée. Rien ne sert de s’épuiser. 

5 – Utiliser tous ses sens

Imaginez vous lorsque vous aurez atteint vos objectifs. Visualisez le mais avant tout ressentez-le avec tous vos sens. Comment ça fait dans le corps, quels sont les sentiments associés? A quel endroit ça se passe? Quels sont les images, les sons associés?  Utiliser l’imagination permet d’ancrer en soi la vision de son objectif. C’est un outil puissants et accessible à tout moment. N’oubliez pas également de rester dans l’action, vigilant aux opportunités, aux messages et guidances pour y arriver.

Par la suite, vous pourrez définir un plan pour l’année à venir, avec des objectifs et des actions précises à mettre en place à partir de cette énergie créatrice.

Je vous propose de le mettre en pratique dès à présent afin de profiter de l’énergie de l’automne et de réfléchir aux idées et aux actions. Cela vous donnera l’occasion de prendre le temps et de mettre à profit les énergies automnales et hivernales. Celles du repos, de la maturation pour une meilleure transformation à venir. 

🙂