Crise d’allergie : Que faire ?

CamilleLes plantes, Naturopathie, Nutrition - Alimentaire

Nous avons vu dans un précédent article (ici) le fonctionnement de l’allergie et les moyens naturels afin de soulager les liquides organiques du corps. En d’autres thermes de trouver rééquilibrer le terrain.

 

Mais que faire s’il y a tout de même allergie ?

 

Voici quelques astuces pour soulager les crises avant de dégaîner antihistaminiques et corticoïdes

 

Soulager la crise

 

L’immunité étant contenu à 80% dans le système digestif, la première chose à faire consiste à agir au niveau de l’assiette.

 

Évitez les aliments allergènes riches en histamine ou en tyramine (précurseur de l’histamine)

 

  • Tous les fromages, aliments et boissons fermentés
  • Les charcuteries et viandes rouges
  • Les poissons frais et en conserves de type thon, espadon, marlin
  • Œuf (le blanc)
  • Le chocolat
  • Les coquillages et crustacés
  • L’alcools, en particulier le vin blanc et le champagne
  • La tomate, les choux, le raisin, la fraise
  • Le thé noir et le café
  • Les aliments à base de cacahuètes et certains oléagineux

 

Douchez vous

 

Dès que vous rentrez chez vous prenez le temps de vous doucher afin d’éliminer les résidus de pollen et de ne pas en disperser chez vous.

 

Secouez vos vêtements à l’extérieur et changez vous.

 

Nettoyez-vous le nez

 

Nos poils de nez sont de véritables barrières dont les fonctions sont d’empêcher les insectes et les particules étrangères de pénétrer dans la cavité nasale.

 

Nettoyer votre nez vous permettra d’éliminer les résidus de pollens ou autres allergènes.

Une technique ayurvédique est particulièrement efficace, simple et sans danger. Appelée neti ou lota elle consisite à purifier les voies nasales.

 

Mettre une cuillière à café de sel de mer non iodé (fleur de sel ou sel de Nigari) dans le pot neti et dissoudre avec une eau tiède.

 

Déposez le neti contre la narine et penchez-vous au dessus du lavabo (jusqu’à ce que la pointe du nez soit le point le plus bas de votre tête) puis penchez la tête sur le côté (pour que la narine gauche soit le point le plus bas du nez);

 

Respirez par la bouche en serrant la glotte pendant ce temps, l’eau ressort par l’autre narine naturellement sans effort.

 

Utilisez la moitié du liquide pour chaque narine.

 

Une fois terminé, se moucher en penchant la tête de droite à gauche, tout en soufflant délicatement par le nez par saccade.

 

Si l’eau passe dans la gorge, rapprocher un peu plus le menton vers la poitrine, pour bien fermer la gorge. Mais rien de grave, vous allez trouver la position qui vous convient!

 

Si vous sentez une sensation désagréable dans le nez, cela peut venir de l’eau trop chaude ou par manque de sel.

 

Soulagez vos yeux

 

Les yeux sont un organe assez sensible et encore plus en cas d’allergie au pollen. Les hydrolats sont très intéressants pour la peau, les muqueuses et les yeux.

Les hydrolats de bleuet, de camomille ou de plantain détiennent des propriétés antiinflammatoires, calmantes et anti-allergiques.

 

Déposez des compresses d’un des hydrolats matin et soir afin de soulager vos yeux.

 

Limitez le stress

 

Comme je l’avais évoqué lors de mon précédent article, le stress est pro-inflammatoire. Il va en effet amplifier et allonger les temps de crises.

 

Alors relaxez-vous le plus possible et aménagez vous des temps de détente. Des fois quelques minutes suffisent.

 

Très beau printemps à vous!